Scotland Trips and Tips

A la découverte du Sultanat d’Oman : 10 lieux incontournables à voir absolument

Moins connu que ses deux voisins directs que sont l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, le Sultanat d’Oman n’en reste pas moins un pays dépaysant, si vous me passez l’expression ! En effet, loin du faste et de l’ultra-modernité de la très médiatisée Dubaï, toute proche, Oman a su conserver une authenticité qui en fait une destination de choix pour qui apprécie la beauté en toute simplicité. 


Le Palais du Sultan 

Petit point « pratique », avant toute chose : pour visiter Oman, un visa est nécessaire. Deux types de visas de tourisme sont disponibles, pour 10 ou 30 jours, en fonction de la durée du séjour. Quel que soit le visa choisi, sa demande se fait exclusivement en ligne (https://www.action-visas.com/visa/Oman-E-VISA), l’obtention du document sur place, à l’aéroport de Mascate, n’étant plus possible depuis 2018. 

Puisque nous parlons de Mascate, évoquons le premier lieu phare de notre visite omanaise : le palais du Sultan. Niché au cœur de la capitale, véritable berceau d’une architecture arabe dite classique, ce palais de réception revêt des airs de conte des mille et une nuits. Construit en 1972 pour le Sultan Quabous, il est plus connu, à Oman, sous le nom de « Qas Al Alam » (littéralement le « palais du drapeau »). Les forts Jalali et Mirani, situés autour du palais, constituent une visite complémentaire à ne pas rater. 

La grande mosquée de Mascate 

Autre haut lieu touristique de la capitale : sa grande mosquée. Érigée elle aussi sous l’impulsion du Sultan Quabous, dans les années 1990, la grande mosquée de Mascate est l’édifice religieux le plus important du Sultanat d’Oman ainsi que le seul à être accessible aux non-musulmans. Monument se voulant à la fois religieux et culturel, il symbolise parfaitement la volonté du leader d’offrir, aux Omanais, un lieu de culte ouvert sur le monde. 

Le désert de Wahiba Sands 

S’étendant du pied de l’Hajar jusqu’à la mer d’Arabie sur une superficie de près de 13 000 km², ce désert est l’un des plus faciles d’accès d’Oman mais aussi l’un des plus beaux. Nommé ainsi eu égard à la tribu des Wahiba, peuple nomade s’y étant depuis sédentarisé, le désert du Wahiba Sands recèle des richesses et beautés insoupçonnées. Entre dunes de sable à perte de vue et oasis aux eaux turquoise, cette excursion a été, pour moi, LE moment fort de ma visite omanaise – A voir absolument ! 

La plage aux tortues de Ras al-Jinz 

Située à l’extrême est de la péninsule arabique, Ras al-Jinz nous dévoile un décor de carte postale. Célèbre pour sa plage aux tortues, sur laquelle viennent pondre des tortues vertes, chaque année entre septembre et novembre, Ras al-Jinz est l’étape rafraîchissante de ce périple. J’ai particulièrement apprécié le coucher de soleil sur fond de mer d’huile ainsi que ces scènes surréalistes de tortues venant à terre, le soir, pour pondre et repartant au petit matin. 

Les montagnes du Jabal Akhdar 

L’excursion la plus « sportive » de ce séjour et de loin ! Situées au sud de la capitale, à près de trois heures d’un trajet éprouvant, sur des routes particulièrement sinueuses, se dressent les montagnes du Jabal Akhdar (les « montagnes vertes »), parmi lesquelles celle dite « du soleil », la montagne de Djebel Shams. Du haut de ses 3 010 m d’altitude, elle trône majestueusement au milieu de l’impressionnant Wadi Nakhr (« grand canyon ») et offre un spectacle qui tranche avec les paysages désertiques et littoraux des autres régions du pays. Révélant une végétation luxuriante, où se succèdent cultures en terrasse et maisonnettes traditionnelles, c’est une vraie bouffée d’air frais que nous offre cette visite, empreinte d’une simplicité et d’une authenticité des plus touchantes. 

Le musée vivant d’Al-Hamra 

Petite pause culturelle dans notre périple omanais : le musée vivant d’Al-Hamra, situé dans l’oasis du même nom, au pied de la montagne Djebel Shams. Installé dans un vieux village à proximité de Nizwa, connu pour ses maisons de boue de style yéménite, ce musée met en scène la vie locale telle qu’elle était avant l’ère du pétrole. Véritable spectacle vivant, les habitants du village reproduisent les gestes et métiers d’une époque aujourd’hui totalement révolue. De la confection du pain au tissage des tapis, cette halte offre aux visiteurs un voyage dans le temps, que petits et grands apprécieront sans nul doute. 

Sohar, une ville entre nature et modernité 

Capitale de la région de Bétinah, connue pour ses nombreuses plantations, Sohar est considérée comme la ville la plus verte d'Oman. Également citée pour ses forts, dont son fort blanc, célèbre dans le sultanat, c’est une ville prospère, au développement économique exemplaire. Ancienne capitale du pays, Sohar présente de nombreux attraits touristiques, qui ne manqueront pas de ravir le plus grand nombre. Plages de sable fin, montagnes, oasis et autres monuments anciens comme modernes, il y en a pour tous les goûts ! 

La Péninsule de Musandam, la « Norvège d’Arabie » 

Un petit air de Scandinavie au cœur de la péninsule arabe, si si, c’est possible ! 

Réputée dans tout le sultanat pour ses fjords aux eaux cristallines, la péninsule de Musandam offre un spectacle surprenant, voire même déroutant, avec ses montagnes escarpées se jetant dans la mer. Je recommande vivement la croisière en « dhow », ces embarcations traditionnelles en bois, richement décorées de tentures colorées, pour une expérience en totale immersion avec le cadre environnant ! 

Le fort de Bahla 

Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1987, le fort de Bahla a été érigé au Moyen Age par la communauté des Bani Nabhan, alors souverains d’Oman, afin de protéger la région d’éventuelles invasions extérieures. Outre un passé chargé d’histoire, le fort de Bahla présente la particularité d’avoir été construit au cœur de l’oasis du même nom, mettant ainsi à jour un réseau aussi complexe qu’ingénieux, permettant l’irrigation constante des habitations et des cultures, une véritable prouesse technique pour l’époque. 

Le souk de Muttrah 

Parce qu’il semblait inconcevable de terminer notre voyage sans évoquer cet aspect central de la culture arabe – le souk. Pour ce faire, retour dans la capitale, Mascate, pour la visite du souk de Muttrah, le plus ancien marché du sultanat. Véritable dédale de ruelles étroites et couvertes, le souk le plus célèbre d’Oman est une invitation au voyage des sens. Entre effluves d’encens et d’épices, le souk de Muttrah séduit par son effusion de parfums et de couleurs. Proposant une large gamme de produits typiques j’ai, pour ma part, adoré leurs bijoux en or et argent, finement travaillés. Les amateurs de produits artisanaux apprécieront, quant à eux, les poteries, tapis et autres assortiments d’épices proposés sur les différents étals du souk le plus emblématique du sultanat. 

Ressources

https://www.calculdesalaire.net/oman.htm

https://www.moulinsaintevertu.fr/oman-voyage-exceptionnel/

https://www.stellamarisresortairservice.com/oman.html